Devoir d’Histoire, Travail de Mémoire : il y a 70 ans, la libération d’Auschwitz.

Affiche CNRD 2014 2015Il y a 70 ans, le 27 janvier 1945, les soldats de l’Armée rouge entraient dans l’immense complexe concentrationnaire d’Auschwitz-Birkenau.

Cette date qui fait l’objet de la commémoration de ce mardi 27 janvier 2015, à laquelle près de 40 chefs d’Etat et de gouvernement participent, est également l’occasion d’un moment de réflexion pour nos élèves.

« L’oubli est le triomphe définitif de l’ennemi ».

Cette citation du prix Nobel de la paix, Elie Wiesel, lui-même rescapé des camps de la mort, rappelle à chacun et à chacune l’impérieuse nécessité de transmettre en faisant un travail de Mémoire autant qu’un devoir d’Histoire pour tenter d’aborder la complexité de la Shoah.

Cette année, un groupe d’élèves de 1ère et de Tale, toutes séries confondues, travaille la question du Concours National de la résistance et de la Déportation 2015 : « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire ».

Le 12 mai 1961, le ministre de l’éducation nationale Lucien Paye, ancien des Forces françaises libres, créait ce concours. Seize ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il souhaitait que les élèves comprennent mieux « le combat livré pour que les jeunes Français puissent vivre libres et fraternellement unis dans la patrie retrouvée ».

Certes l’Histoire continue de s’écrire avec les problématiques actuelles, mais elle rappelle également aux générations d’aujourd’hui, combien il convient de réfléchir à la dimension civique des événements passés pour projeter et construire l’avenir.

Ce concours, qui juxtapose Histoire et Mémoire, constitue un lien évident entre le passé et le présent. Puissent nos élèves devenir des passeurs autant que des sentinelles de l’Histoire.

Les épreuves écrites du concours auront lieu le 20 mars.