Niveau Seconde - Visite du pôle EuraTechnologies

 


EuraTechnologies abrite à ce jour quelque 120 entreprises ayant toutes un point commun : le développement de technologies numériques. Le site dispose d’un auditorium de plus de 200 places qui accueille des conférences. La dernière en date s’est tenue en mai dernier et a porté sur la « Ville numérique ». Le site est appelé à s’étendre. Des bâtiments situés du côté sud du pôle actuellement en chantier devraient accueillir un campus dédié à la formation supérieure autour des technologies numériques. Sur le modèle de Stanford en Californie. Et pour amplifier l’animation de ce futur morceau de ville, un projet de logement est actuellement en cours de réalisation non loin du bâtiment Leblan-Lafont. Un autre bâtiment en rénovation devrait héberger exclusivement des entreprises du e-commerce.

Une des installations visitée : le studio numérique. Une salle équipée d’équipements audiovisuels les plus modernes où les entreprises du pôle d’excellence peuvent réaliser des clips vidéo destinés à la publicité, au marketing etc.

Le moment fort de la visite a consisté en la découverte de deux plateaux techniques : des installations du CITC-EuraRFID et de l’INRIA. Le CITC-EuraRFID est en région Nord – Pas-de-Calais la structure chargée de développer les technologies du sans contact, notamment le NFC et le RFID. Aux élèves et enseignants, un expert du CITC a procédé à des démonstrations d’applications du sans contact destinées au secteur de la grande distribution…

L’INRIA (institut national de recherche en informatique et automatique)  est l’équivalent «du CNRS mais dans le domaine de l’informatique», selon le mot du responsable communication de l’INRIA. Les élèves connaissaient très bien l’utilité du virtuel pour les applications de jeux vidéo. Ils ont découvert l’utilité de ces mêmes technologies numériques de virtualisation dans le domaine de la formation, notamment médicale. L’INRIA a créé sur son plateau d’EuraTechnologies un bloc opératoire en ophtalmologie où des opérations chirurgicales de cataracte sont faites sur des mannequins dans des conditions réelles en utilisant les technologies numériques de virtualisation.

Au début du 20ième siècle, aux jours de gloire de l’industrie textile, quelque 5 000 salariés étaient employés sur le site Leblan-Lafont. L’objectif du Conseil régional et de LMCU est de créer dans la filière numérique les 5 000 emplois perdus suite à l’effondrement de l’industrie textile régionale. Aujourd’hui les quelque 120 entreprises du pôle EuraTechnologies représentent environ 1 000 emplois. Et des entreprises se bousculent au portillon pour s’y installer. D’où le projet d’extension du site.

Cette visite du pôle EuraTechnologies entre dans le cadre des cours de PFEG et de Sciences économiques et sociales. L’objectif pédagogique : après les cours en classe faire observer et faire découvrir sur le terrain  les enjeux liés à l’économie numérique.

Bonaventure Djamie