Temps forts en seconde

 Tous les jeunes de seconde de notre établissement ont pu, mardi 12 juin, écouter, questionner et échanger avec des représentants d'associations. Celles-ci sont localisées sur Lille et agissent sur Lille pour permettre, aux jeunes qui le souhaitent d'agir par la suite !

Un immense merci aux associations Fil à fil, les clowns de l'espoir, l'ASP (soins palliatifs), l'ABEJ, parcours de femmes et AIDA qui sont venus, bénévolement pendant deux heures !

Une trentaine d'élèves volontaires sont restés ensuite (de 11 à 12h) pour rédiger soit un article pour le site soit un exposé po ur afficher sur les murs de Ste Claire : grâce à eux, les associations ont un retour et peuvent aussi faire passer un message aux autres élèves de Ste Claire !

Ci dessous, d'ailleurs ce que les jeunes retiennent de ces rencontres !

 

 

Les Clowns de l’Espoir

"Ensemble, faisons un pied de nez à la maladie"

Tous les clowns de l’Espoir, après un recrutement pointu, reçoivent une formation poussée pour être le plus « juste » avec chaque enfant lors de leur rencontre individuelle, pour s’adapter le mieux à son âge, son état, son envie, son univers. »

  

 

A.I.D.A. (aide à l’insertion des demandeurs d’asile)

« Aida est une association qui a pour but d’accueillir et d’aider les apatrides (personnes sans nationalité) et les demandeurs d’asile.

Cette association a été créée en 2003, à la demande d’Emmaüs après la fermeture d’un centre d’accueil de demandeurs d’Asile en 2002.

Aida compte 5 salariés et une quarantaine de bénévoles par an.

Les demandeurs d’asile sont des personnes fuyants leur pays où ils se sentent en danger.

Aida propose aux réfugiés des repas, des sanitaires, leur donne des vêtements …

Mais leur rôle est également de les accompagner administrativement : on leur apprend le français, on envoie les enfants dans des écoles …

L’association permet à 1150 personnes de recevoir leur courrier au local.

Celui-ci se situe au 58/60 rue de la Justice à Lille.

 

Ce que nous pouvons faire : apporter des vêtements pour le vestiaire du local ! Ou participer aux ventes qu’organisent cette association, la prochaine : Dimanche 24 juin de 9h à 17h, Salle Saint Pierre/Saint Paul, Place du Marché dans le quartier Wazemmes, à Lille. »

 

Association « Parcours de femmes »

« Aujourd’hui, nous avons reçu l’association « Parcours de femmes » qui met en oeuvre des actions d’accompagnement, de prévention de la récidive et d’aide à la réinsertion des femmes incarcérées, placées sous la main de la justice ou sortant de prison. Cette association est une passerelle entre l’univers carcéral et les organismes de réinsertion sociale. Elle permet aux femmes incarcérées ou placées un retour avec la vie active sur le plan familial, économique et social en leur proposant un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation. Elle aide aussi ces femmes pendant la détention en les soutenant moralement, et en cherchant divers solutions afin de préparer la sortie.

L’association réunit des professionnels et des bénévoles ; cet accompagnement reposant surtout sur le respect de la personne, sans discrimination ni jugement. »

 

  

 

Association pour le développement des soins Palliatifs

« A partir de 1967, le médecin anglais Cecily Saunders effectue des recherches sur le traitement des douleurs terminales.

Cela provoque, dans les années 70-80, une prise de conscience de la nécessité d’accompagner la vie jusqu’au bout.

En 1984, l’association ASP est créée. Elle a pour but d’atténuer la souffrance des grands malades et soutenir leurs proches en rendant visite à ces personnes et en faisant des campagnes de sensibilisation.

Pascale, une bénévole, est venue nous présenter son action au sein de l’association. Elle propose son aide aux patients de l’Hôpital d’Haubourdin, le vendredi après midi depuis plus de 9 ans.

Selon elle, la principale mission des bénévoles est d’écouter les patients et leur apporter présence et réconfort de même qu’à leur famille.

Ces actions simples sont néanmoins nécessaires pour permettre aux patients de garder leur dignité et de rester quelqu’un. »

 

 

 

 

ABEJ

L’ABEJ est une association qui a pour but d’aider les personnes sans domicile fixe. Des groupes de bénévoles circulent dans les rues afin de permettre aux personnes à la rue d’avoir une aide médicale ou autre. 

« Nous avons découvert l’association que nous ne connaissions pas ! »

Le but de cette association est de nouer des liens avec les personnes bénéficiaires dans la rue. Parfois, c’est difficile, car les personnes ont peur et n’ont pas l’habitude que l’on vienne vers eux …

Cette association aide ensuite à la réinsertion des personnes dans des maisons mais ont d’abord des lieux de transitions : il existe deux structures, une pour les 18/25 ans et une autre pour les plus de 25 ans.

Une fois hébergés, on leur propose des la nourriture, des vêtements propres, des endroits où garder leurs affaires.

Ce que nous pouvons faire : quand nous rencontrons quelqu’un qui n’est pas bien dans la rue, appeler le 115, faire des dons (notamment des vêtements pour le vestiaire de l’association).

Ce qui nous a marqué : il n’y a pas de profil type pour arriver dans la rue … Ils ont tous le même problème mais ont tous un passé différent !

 

FIL A FIL

« Ensemble tissons du lien ! »

L’association Fil à fil a été fondé tout d’abord pour aider les enfants en période périscolaire (les mercredis et durant les vacances scolaires).

Fil à Fil aide les enfants en difficultés scolaires, le soir avec l’aide aux devoirs, puis sont organisés des jeux éducatifs et collectifs.

De plus Fil à Fil, en 2005, s’allie avec le DRE (dispositif de réussite éducative) pour les enfants où l’environnement social et culturel ne favorise pas leur bien être et avec des fragilités et des retards. Ce domaine nous a vraiment touché car il concerne les enfants.

D’autres actions de Fil à Fil : Loto, Biocabas, accueil de loisirs, atelier cuisine … l’objectif est toujours le même : tisser du lien !