« Choisir sa voie à quelques semaines du Baccalauréat… »

flèchesquestionsCette semaine, le niveau de Tale est en épreuve blanche pour la seconde fois et la période qui s’achève vient d’accélérer le rythme de l’année scolaire.

Outre le basculement dans le troisième trimestre, sont venus s’ajouter les vœux de la procédure « Admission-PostBac », les dossiers remplis par les équipes pédagogiques, les ateliers spécifiques d’AP ou les entretiens (le samedi 22 mars grâce à des parents volontaires qui se sont prêtés au jeu de l’exercice), répondant aux besoins de nos jeunes en matière d’orientation.

 « Où le choix commence, finissent le paradis et l’innocence », écrivait Arthur Miller. Bien qu’un peu caricaturale, cette citation éclaire avec lucidité le premier vrai choix que doivent faire les élèves : celui de l’orientation.

En quelques mots, l’on mesure l’ampleur du fossé qui sépare l’avant de l’après.

Certes, n’est-il pas si simple de choisir sa voie ou de définir un projet de vie à un moment du parcours où tout semble se densifier inexorablement.

Il est sage de dédramatiser ce contexte  en faisant confiance à la génération montante et en l’aidant à mettre le pied à l’étrier.

Par ailleurs, il n’est pas inutile de rappeler que l’orientation se fait en principe « tout au long de la vie ».

Courage pour cette dernière ligne droite et bonnes révisions pour les examens de mai et de juin !