Concours National de la Résistance et de la Déportation 2017

Sans titre

Mercredi 28 juin, dans les salons  de la Préfecture, Mathilde VANDEVENNE et Léo RORIVE , tous deux élèves de 1ère S2, ont été primés pour le thème de la session 2016/2017 : « La négation de l’homme dans l’univers concentrationnaire nazi ».

L’invitée d’honneur de cette cérémonie était Madame Lili LEIGNEL, déportée à Ravensbrück et Bergen-Belsen avec ses deux frères et sa mère.

« J’étais le numéro 25612, et il fallait le connaître par cœur, en français et surtout en allemand. A partir de ce moment-là, nous n’avions plus d’identité, nous n’étions plus personne ».

Madame LEIGNEL parcourt depuis plus de 30 ans les établissements scolaires avec un formidable message de tolérance : « La paix est indispensable, on ne construit rien avec la haine et la xénophobie ».

Deux jours plus tard, disparaissait  Madame Simone VEIL, qui outre ses fonctions nationales et européennes, était également la Présidente d’Honneur de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

« Comme tous mes camarades, je considère comme un devoir d’expliquer inlassablement aux jeunes générations, aux opinions publiques et aux responsables politiques, comment sont morts six millions de femmes et d’hommes dont un million et demi d’enfants, simplement parce qu’ils étaient nés juifs », expliquait-elle en 2007.

Le travail d’Histoire ne s’achève pas, il porte en lui un devoir de vérité pour faire triompher l’humain sur la barbarie, quelle que soit l’époque, quel que soit le lieu. Il engage chacun et en particulier les jeunes, à une réflexion sur le présent et sur l’avenir.

Félicitations à Mathilde et à Léo.